MOTOSORB
icon-medium_classic_line

MOTOSORB

MOTOSORB est un absorbant minéral doté d'une capacité d'absorption et de stockage très élevée. Alumine calcinée avec un apport énergétique minimal. Polyvalent pour l'élimination de liquides répandus. Notamment pour les huiles et carburants, mais aussi pour les solvants, les produits chimiques, les graisses, le mazout, les acides, les bases, les peintures et les émulsions huile/eau.

Détails techniques

Domaine d'utilisation

Polyvalent pour l'élimination de liquides répandus. Notamment pour les huiles et carburants, mais aussi pour les solvants, les produits chimiques, les graisses, le mazout, les acides, les bases, les peintures et les émulsions huile/eau.

Remarque importante

Mise au rebut dans le respect des prescriptions d'élimination des déchets locales.

Bon à savoir

Avantage

  • RÉUTILISABLE ET ÉCONOMIQUE
  • En cas de surdosage, les granulés ne sont pas entièrement saturés et peuvent être réutilisés.
  • HAUTES PERFORMANCES
  • La capacité de stockage élevée assure une grande capacité d'absorption.
  • CERTIFICATION DEKRA
  • Satisfait aux exigences sur les liants d'huile po-sées par le ministère fédéral de l'Environnement, de la Protection de la nature, de la Construction et de la Sûreté nucléaire allemande.
  • HOMOLOGATION TYPE III R
  • Testé et approuvé officiellement pour utilisation sur des zones de circulation.

Utilisation

Répandre une quantité suffisante de granulés sur le fluide déversé. Le surdosage améliore l'absorption. Pour accélérer l'absorption, disperser immédiatement les granulés généreusement répandus à l'aide d'un balai. Continuer jusqu'à l'absorption intégrale du fluide. Plus la couleur des granulés est foncée, plus le degré de saturation est élevé.

Remarques

bulb

Bon à savoir

Que sont les lubrifiants biodégradables?

Un produit est dit «biodégradable» lorsqu’il peut être éliminé par les bactéries. Cette propriété est particulièrement utilisée pour les fluides de coupe aqueux ou les huiles hydrauliques pour machines de chantier. La biodégradabilité s’évalue par la détermination de la DBO (Demande Biochimique en Oxygène).