MÄLARLIFT ET MOTOREX: SUCCÈS PUISSANCE DEUX!

Quand on lui demande pourquoi Mälarlift a choisi MOTOREX pour ses quelque 700 plateformes élévatrices, Simon Burenfjäll répond sans hésiter: «La solution de MOTOREX m’a tout de suite convaincu, parce qu’elle offre une plus-value orientée vers la pratique.» Le chef d’atelier, fils du fondateur de l’entreprise Mälarlift, était à la recherche d’une nouvelle huile hydraulique. MOTOREX a su le convaincre en lui proposant le produit adéquat et surtout, une collaboration placée sous le signe du partenariat.

Simon Burenfjäll connaissait MOTOREX par sa passion pour l’enduro – il est lui-même pilote. Après une visite sur le site web suédois de MOTOREX, il vit immédiatement que forte de son expérience centenaire et d’un catalogue de 3500 produits, l’entreprise de Langenthal pourrait être un partenaire de technologie de lubrification pour Mälarlift.

TOUJOURS PLUS HAUT

Fondée en 1984 à Västerås, à 100 km à l’ouest de Stockholm, par Eskil Burenfj äll, l’entreprise familiale Mälarlift n’avait à ses débuts, en tout et pour tout, qu’une unique plateforme élévatrice à louer. Au fil des ans, l’entreprise s’est développée et aujourd’hui, avec un parc de plus de 700 plateformes élévatrices de location et des succursales à Uppsala, Gävle et Stockholm, elle compte parmi les leaders de la branche. Ses clients sont pour la plupart des entreprises de construction et de services, auxquelles Mälarlift propose un vaste choix de plateformes élévatrices, tables élévatrices, plateformes à ciseaux, plateaux de levage pour camions, châssis à chenilles et chargeuses télescopiques. Bien qu’ils soient tous différents, ces engins ont un point commun: leur système hydraulique.

DES CONDITIONS D’UTILISATION DIFFICILES

«Généralement, les clients prennent les machines en location pour une longue durée», explique Simon Burenfjäll. Aussi les plateformes doivent-elles être parfaitement entretenues avant d’être remises au client au terme d’une mise au courant exhaustive. En Suède, les conditions climatiques extrêmes compliquent leur utilisation. Ayant constaté que par très basses températures, le dosage des fonctions hydrauliques n’était pas toujours optimal, Mälarlift a décidé de soumettre l’huile hydraulique utilisée jusque-là à une analyse critique. Exposés au vent et aux variations climatiques, les systèmes hydrauliques doivent fonctionner, en tout temps, à des températures système comprises entre −40 °C et +100 °C.

CONSEILS ET TESTS

L’évaluation d’une nouvelle huile hydraulique a pris en compte des paramètres tant techniques qu’économiques. En définitive, c’est MOTOREX qui a su convaincre, avec son huile hydraulique exempte de zinc Corex HVLP-D ZF 32. Son remarquable comportement viscosité-température et son indice de viscosité par −40 °C ont été l’argument décisif pour Mälarlift. De plus, Mälarlift entendait utiliser un seul et même type d’huile hydraulique pour l’ensemble de son parc de plateformes et allonger les intervalles de service. Grâce à un conseil compétent et des tests comparatifs parlants, MOTOREX a su fournir à Mälarlift une aide à la décision pertinente, centrée sur une satisfaction clientèle absolue, jusqu’à l’utilisateur final, à savoir les clients de Mälarlift. Le résultat est à la hauteur des attentes du client!

close

Nous utilisons des cookies pour améliorer nos services. En utilisant ce site Web, vous acceptez ce qui suit. Pour en savoir plus sur les questions juridiques et la protection des données.